Le bal 1

Toile 50x150

Le bal 2

toile 50x150

Saint VALENTIN

Penseras-tu ce soir à la Saint Valentin ?
M’apporteras-tu au diner un symbolique bouquet ?
J’entrevois plus bas la fleuriste affairée.
Se peut-il que tu passes par hasard à côté?

Les années passent…J’aimerais…

J’aimerais de ta part ce geste tendre délicat,
comme un hommage à notre histoire,
à nos années déjà collées !

Que tu me dises…

Que tu me dises que ces petites rides, ces cheveux blancs,
c’est dérisoire, c’est sans effets.
Que l’on s’attarde cette nuit sur nous,
comme lors d’un premier rendez-vous.

Penseras-tu ce soir à la Saint Valentin ?
Y penseras-tu ce soir, ou bien seulement demain ???

Diptyque 80X120 cm
Technique mixte

Un homme est passé

Toile inspirée du titre de Pascal OBISPO "Un homme est passé"

Toile 80x100
Technique mixte

Illusions

Fin de nuit dans le bar déserté...
Eclairage tamisé mais pourtant ce soir si fort
sur deux êtres esseulés installés au comptoir…
De branlants tabourets leur prêtent leurs jambes :
Les leurs ne les portent plus, la journée a été longue.
Méditant face au vide, ils jouent de leur verre,
le faisant basculer pour le redresser aussitôt.
Drôle de nuit, drôle de jeu,
drôle de vie pour chacun d’eux…
Imaginons un instant qu’ils détournent leur corps,
que leurs yeux se rencontrent, que les verres se touchent.
Imaginons un début de matinée dans le bar qui s’éveille :
Sur la banquette usée, deux êtres se parlent.
Un autre jour sur terre, petit début d’amour.
Pourrait-on deviner qu’ils semblaient si seuls…la veille?

Diptyque 120 X 80
Technique mixte

Bousculade

Dans l’engrenage de la danse, toi et moi soudainement bousculés.
Dans l’enfilade de la ronde, nos deux corps délicieusement percutés.

Bousculade…

Je me rappelle ce beau costume tard le soir emporté.
Ma robe à la lueur de la lune, brillait plus fort dans la mêlée.
J’ai oublié le nom de la danse, j’ai oublié…
…le nom des pas, de notre danse et où placer mes pieds !

Au rythme de nos deux cœurs, nos membres tout en lenteur, amoureusement tressés.
A contre courant, à contre sens, notre romantique bousculade pudiquement inavouée…

Toile 50 X 70
Technique mixte

Le bouquet

C’est fou comme on ne voit que lui !
Depuis le début de la cérémonie,
il se cache, se montre ou parfois fuit.
et même s’il s’éclipse souvent sans bruit,
c’est son parfum toujours qui le trahit !

Le bouquet…
Tant aimé et convoité,
toujours collé aux mariés,
ses perles blanches et ses œillets
dans le voile clair entremêlés,
on l’voudrait bien à ses côtés…

C’est fort, les mariés sont déjà sortis !
Et le cortège très vite les suit.
Puis sous la pluie des grains de riz,
âmes libres et grandes amies,
s’élancent pour lui sur le parvis.

Toile 80 X 100
Technique mixte

Jeux d’enfants

Remue-ménage dessous la couette…
Les membres s’emmêlent, les cœurs s’entêtent.
Chaussons volants et polochons,
parfums subtils et enivrants,
parfois surgit un corps aimant.

Les rires éclatent et c’est la fête.
Les mains se cherchent, les corps rouspètent.
Doudous « planants » et édredons,
câlins furtifs mais insistants,
voilà lancés les jeux d’enfants !

Toile 80 X 100
Technique mixte

Le mur de Babel

La journée avait bien commencé…
Chacun son rôle, chacun sa tâche ;
à peine si l’on prend le temps de se croiser !
Mais ce soir, au diner, le calme apparent fait place
à une tension latente et inexpliquée.
Une parole déplacée ou l’absence de parole ?
Un enfant dissipé, une entrée trop salée ?
C’est un fait, c’est un drame :
Les amants, malgré eux, se sont emportés…
Ils s’envoient des vérités puisque ce sont leurs seules armes.
Même s’ils savent que ça fait mal, ils continuent à s’enfoncer.
S’aiment-ils à la folie pour aussi bien se détester ?
C’est un mur de Babel dressé entre eux,
bien trop haut pour si peu,
si facile à construire cette nuit comme d’autres !
C’est un mur de Babel voulu par eux,
trop solide à leurs yeux,
si difficile à détruire ce soir,
Un autre jour ça ira mieux…

Diptyque 80 X 120
Technique mixte

Le cadeau

Je découvre aujourd’hui une femme nouvelle.
Dénudée sous mes yeux, je te trouve si belle.
Une lumière en toi me dérange et m’attire.
Tu m’annonces fièrement que tu as quelque chose à dire.
Je pressens à ta voix que ma vie va changer,
que notre couple, toi et moi, va devoir partager.
C’est ton ventre qui m’émeut plus que ta chevelure rousse,
plus que tes yeux où je me noie, plus que ta peau si douce.
Accepteras-tu mes fleurs ? Je te trouve ailleurs…
M’embrasseras-tu, étonnée par ce si joli bouquet ?
Je m’inquiète, je te guette, je dépose, effacé, mes armes.
Et je devine sous tes voiles, chrysalide aimée,
quelque chose de plus beau, alchimie de nous deux,
ce merveilleux cadeau…

Diptyque 80 X 120
Technique mixte