Privilège

Je te surprends au pied du lit, je te perçois, on se câline.
Derrière ta mine chiffonnée, pointe ta grâce féline.
Comme tu te tends, tu te dévoiles, je sais ta nuit, je te devine.
A peine tu t’en aperçois, je te découvre un brin coquine !

Ton image le matin n’appartient qu’à moi.
Comme ton aura, j’aime ton parfum, je les emporte à chaque fois.
Inconsciemment privilégié, j’adore ma vie à tes côtés.

Diptyque 60 X 150
Technique mixte

La mutante

T’ai-je rencontrée par hasard, moi qui partais seulement chasser ?
Dans la forêt, dans les broussailles, je bataillais pour le gibier.
T’aurais-je prise pour l’animal sans tes courbes étalées ?
Sans ta chevelure infernale ?
Sans ton regard trop effronté ?

Tes poses pourtant semblent bestiales, tes membres frêles enracinés !
Es-tu humaine ou végétale, je me demande d’où tu es née ?
Ton impudeur me désarme, ton innocence souvent m’effraie !
Dans ta tanière, tu me balades : j’y viens souvent te regarder.
On y approche nos deux âmes, on s’y respire, on s’y repaît.

Déconcertante mutante, caméléonne insoupçonnée,
J’aime ton antre sans mes armes,
J’aime la plante et l’animal,
J’aime la femme qui m’a capté…

Triptyque 150 x 50
Technique mixte

Dessous sans dessus

Regarde un peu comme je suis belle,
cachée si nue sous la dentelle !
Je te dévoile des formes rondes,
sinueuses courbes vers mon âme profonde.
Je prends la pose sur le tabouret rouge,
attends nonchalamment qu’enfin tu bouges.
Si tu avances trop, je mords,
et t’insuffle maints remords.
Mes épaules « tatoo », mes voiles clairsemés,
ne sont qu’armures et blessures pour qui veut s’approcher.
Si ma peau te parait douce, si son grain fin t’émousse,
méfie-toi bien des aiguilles qui sous mes pieds vacillent !
Mes frontières même fines restent difficiles à passer :
Se pourrait-il que tu devines comment faire pour entrer ?
Mes dessous sans dessus sont un butin qui se gagne.
Dévoile-moi tes atouts si tu veux que je t’épargne !
Sans dessus dessous, ainsi sera la bataille !
Je rêve d’un amour fou, charme-moi vaille que vaille !

Paravent 120 x 160
Technique mixte

L’immeuble en face

Voilà trois nuits qu’elle l’observe
appuyée contre sa baie vitrée.
L’immeuble en face offre un spectacle
qu’elle savoure à s’enivrer.
Il emménage dans ce deux pièces
trop grand, trop vide de mobilier,
semble peiner sur son échelle :
Si elle pouvait seulement l’aider !
Du bout des doigts elle imagine
qu’elle pourrait presque le toucher.
Mais cent étages et le boulevard
l’éloignent pourtant plus cent paliers !
Ce soir, c’est sûr, elle se glissera, c’est bête,
le retrouver dans son labeur, toute impuissante derrière la baie.
Elle enfilera peut-être sa plus jolie nuisette,
à tâtons dans le noir, tout juste la chambre éclairée.
S’il promène son regard au-delà de sa fenêtre,
il devinera sans doute cette coquine camouflée.
Cocasse situation, attendrissante « scénette »,
se peut-il que cette nuit, il entrouvre ses volets ???

Diptyque 80 x 120
Technique mixte

Les poupées

Dieu qu’il est chouette, sûr qu’il me le faut,
ce joli sac vert de la boutique d’à côté.
Elle me le tend, la nana sans défauts.
Sans la vitrine de verre, je pourrais le toucher !

Mais je n’avais pas vu, cette superbe robe à fleurs
qui habille la poupée « lyophilisée ».
Elle me taquine d’un regard aguicheur.
Sur moi, elle ferait un si bel effet !

Bien sûr, il me faudrait aussi le très beau chapeau
de la pin-up perchée sur des escarpins à tomber.
Elle me sourit à me mettre KO.
Je sens qu’il conviendrait à mon reflet rosé !

Je craque trop, c’est fort, pour la collection d’été
sur ces mannequins de polymère de la vitrine d’à côté.
Les néons artificiels les baignent de la tête aux pieds
d’une aura de lumière, et je cède possédée…

Toile 80 x 100
Technique mixte