Mon chat, mon thé et moi

Mon bel ami, mon chat.
Mon confident, joli minois.
Si par hasard mon regard glisse, inconsciemment je vais vers toi.
Des parfums de menthe et de réglisse, je me retire à chaque fois.

Qui de toi, qui de moi
Entraîne l’autre dans nos débats ?
De nos discussions silencieuses, j’avance à chaque fois d’un pas.
Des parfums de pomme délicieuse, notre intimité va au-delà.

Mon tendre ami, mon chat.
Mon compagnon au bel aura.
Si dans tes jeux sortent tes griffes, mes mains les calment de leurs cinq doigts.
Des parfums de verveine et de mélisse, je te retrouve tout contre moi.

Qui de toi, qui de moi
Entraîne l’autre dans nos ébats ?
De tes jubilations précieuses, je me ressource mille et une fois.
Des parfums d’orange sirupeuse, tes ronronnements vivent en moi…

Triptyque 162x65
Technique mixte

La danse

Triptyque 150 x 70
Technique mixte

La source

Toile 80 X 100
Technique mixte

Côté jardin

Allongée, repliée, sur l’herbe verte emportée ;
La brise autour suit son parcours,
tout est bien calme aux alentours.
Les courbes nues, sans retenue,
elle accepte la caresse,
toute entière baignée d’une belle allégresse.
Le jeu, s’il en est un, consiste à accueillir la fleur
qui, emportée par le souffle,
se niche entre ses pleurs.
La petite femme a de la peine et de la joie tout à la fois.
Est-ce le tourbillon du vent,
la fleur docile ou la douceur de soie ?
Est-ce l’âme seule qui s’apitoie ?
Ou tout simplement l’envie de vivre
qui réveille en elle tant de tourments et tant d’émoi ?

Toile 80 X 100
Technique mixte

Au pied du mur de roses

Danse ma belle au pied du mur de roses !
Cambre-toi et virevolte
même si tu as peu d’espace.
Une liane comme toi trouvera toujours sa place.
Et si tu te frottes aux épines des fleurs,
dis-toi que vivre suppose forcément cela.
Tes cicatrices à l’âme font que tu es toi,
unique et grande parmi les autres
qui se faufilent entre les ronces
à force de trop ressentir.

Triptyque 90 X 150
Technique mixte

A l’ombre de la cascade

Derrière le mur d’eau se cache une créature blanche.
Elle s’habille des fleurs que la cascade déplace
et se pare des couleurs que l’eau glacée miroite.
Une nuée mouvante d’êtres translucides
l’enveloppe et la voile d’un rideau sonore
qui couvre sa voix cristalline à souhait.
La cascade a des mots déroutants pour l’être sensible
qui s’approche et la frôle sans jamais la percer.
Elle est inaccessible et vivante
tout comme la nymphe extraordinaire
qui y vit retirée.

Triptyque 120 X 80
Technique mixte

De poussière et d’eau

Il tombe de l’eau sur Terre.
Nourrissante, vivante…Tant désirée…
De toute part elle se déverse,
remplit de vie l’être inanimé
qui sans elle ne serait que poussière…
…D’âme et de cœur dénué.
Les couleurs qu’elle promène
offrent bien plus de reflets
que les petites facettes du kaléidoscope
qui se répètent et se répètent sans vraiment étonner.
Elles sont changeantes,
déroutantes indéfiniment et à jamais,
tout comme l’humeur de la jolie plante
qui grandit et l’accueille en son antre pour exister.
Quand l’eau s’en va, il ne reste que poussière,
triste amas de cendres à la terre mélangées.
Quand l’eau s’en va, s’en va la vie sur Terre.
Petite âme perdue, à jamais retirée…

Diptyque 60 X 150
Technique mixte