La volière

Elle reste une cage où l’oiseau peut voler,
où les arbres ont pris la forme des nichées sur eux perchées.
Partout souffle le même air, inutile de migrer.
Seuls changent les visages des curieux vers eux levés.
Elle s’entoure de barrières, fils de fer, portes blindées.
La volière a des airs de prison à ciel fermé.

toile 80x100

La pause

Je reviens d’un long voyage…
J’ai traversé de nombreux ciels,
parfois rouges et sombres,
quelquefois noirs de cendres,
le plus souvent gris cheminée.
Je préfère le bleu dans le ciel, celui que l’on appelle bleu ciel.
L’homme y est plus sage dessous parce que sans doute plus apaisé.

Je reviens d’un long voyage…
Mes ailes sont lourdes de leur traversée,
parfois rouges et sombres,
quelquefois noires de cendres,
le plus souvent gris cheminée.
Je les préfère blanches dans le ciel, de préférence blanc colombe.
L’homme à ma vue se sent plus gai parce que sans doute plus impliqué.

Je reviens d’un long voyage…
Je fais une pause et je bâtis
pour mes petits aux ailes blanches,
pour le bleu ciel qui nous ravit,
un peu aussi pour notre monde bien trop souvent gris cheminée.

Toile 80x80

Pagaille

Bien sûr que tu es prêt !
Mon bel oiseau enfermé ne veut plus de sa cage.
Je desserre les mains comme on ouvre une tenaille
mais la vue loin dehors offre une telle pagaille !

Bien sûr que tu le sais !
Mon bel oiseau apprivoisé veut devenir sauvage.
Je te montre l’ouragan, ses terribles entrailles ;
tu prendras bien des coups, partout courent les canailles !

Bien sûr que ça t’effraie !
Mon bel oiseau insensé à l’intérieur enrage.
Je dénoue donc nos liens puisqu’il faut que tu t’en ailles
et alors que je t’ouvre entre en moi la pagaille !

toile 50x150

Cendrillon

Ça fait longtemps qu’elle n’y croit plus.
Ce qu’elle attend, ce qu’elle attend,
c’est chaque jour sa venue,
dans sa cage descendant.

Il peut courir Prince charmant !
Son beau château n’est qu’un mirage.
Il a perdu son cheval blanc
et son carrosse est hors d’usage !

Ça fait longtemps qu’elle n’en rêve plus.
Ce qu’elle entend, ce qu’elle entend,
c’est chaque instant qu’elle n’en peut plus,
le joli chant de son pinson.

Triptyque 150x70

A tire-d’aile

Saison chaude

Vagues jaunes déferlantes et bruyantes
Jeune fille féconde et craquante dans les champs
Se baigner est un luxe en cet été naissant.
L’eau attire la gamine qui s’y plonge gaiement.

Quand ses ailes chrysalide s’étendent sur le gazon,
sa chemise translucide s’ébroue aux quatre vents.
Papillons dans sa tête, boutons d’or sur le front :
ses pensées sont à la fête, ses rêves chantent le printemps.

Soleil jaune aveuglant et brûlant
Jeune femme charmante et accueillante pour l’amant
Se ployer à cette cour ne dure que l’instant
D’une rosée sur la pelouse, d’un vol d’oiseau dans le ciel blanc.

Saison chaude
Toile 80 X 100 cm

Papillons

De mon antre outre-tombe, je vous aperçois parfois,
virevoltant dans un ciel qui ne m’accepte pas.
Ce bleu cyan que j’adore, je le voudrais pour moi.
Vos couleurs provocantes réveillent mes émois.

Dans ma grotte noir cendre, je vous invite tout bas,
à promener vos ailes que j’envie mille fois.
Ces jaunes paille, ces oranges, je ne les discerne pas.
Vos couleurs chatoyantes m’aveuglent malgré moi.

Dans ma nuit chauve-souris, je vous surprends cette fois,
à dénigrer mes ailes que je replie sur moi.
Ce vert sauge, ce rouge tendre, je n’y aurai pas droit.
Vos couleurs affolantes s’éteignent sous mon toit.

Papillons
Triptyque 150 X 70 cm

Chrysalide 1

Pleine lune aux chouettes mi-grises
Ciel de traine à la levée de nuit
Il jaillit de ton dos comme des lambeaux de peau,
ailes naissantes et vivantes d’un chétif oiseau.
Tu t’étonnes et soumise aux poussées incisives,
tu recherches un équilibre sous ce nouveau fardeau.

Chrysalide
Série de 3 toiles (80 X 80 cm)

Chrysalide 2

Pleine lune écarlate dans ton ventre ancrée
Antre de braise dans la tempête astrale
La chaleur te rend moite et te plaque épuisée,
sur le sol assombri par ton manteau de plumes.
Tu t’enfermes chrysalide et dans l’écrin de tes os,
tu reçois le présage d’un avenir nouveau.

Chrysalide
Série de 3 toiles (80 X 80 cm)

Chrysalide 3

Pleine lune avalée et vidée de substance
Sous-bois sombre au coucher de jour
Il ressort du néant comme un flambant panache,
ailes affolantes et vaillantes d’un rapace nocturne.
Tu exploses, épanouie et emportée à tout va,
tu t’éparpilles dans la nuit qui hulule avec toi.

Chrysalide
Série de 3 toiles (80 X 80 cm)